APERDYNE

Créer mon codex

Existentiel
Esotérique
Spirituel
Philosophique
Scientifique
Métaphysique

A propos de...
Connexion


APERDYNELes dossiers de l'inconnu
Les dossiers de l'inconnu
S'abonner

aperdyne - Qu'est-ce que la réincarnation ?

Qu'est-ce que la réincarnation ?

Autrefois considérée comme un sujet « tabou », la réincarnation est de nos jours abordée avec plus de légèreté mais également avec sérieux. Si bien que selon un SONDAGE, plus de la moitié de la population mondiale croit en ce phénomène. Le cas de Jenny Cockell est considéré comme l’ expérience la plus étrange.

De tous temps, les hommes ont cru en la réincarnation, souvent par leurs ferventes croyances religieuses. Pour autant, en parler ne fut pas chose aisée. Aujourd’hui, l’ attrait plus prononcé pour le monde du paranormal a démocratisé ce sujet, nous permettant, au travers des nombreux témoignages recueillis, de mieux comprendre ce phénomène. Du moins, de mieux l’ appréhender.

Définitions scientifique et religieuse de la réincarnation.

Le monde scientifique ne renie pas, sans l’ accepter pour autant, le phénomène de réincarnation. Il s’ agirait du « voyage » de notre « substance » ou « fluide » d’ un corps à l’ autre. S’ agissant d’ une renaissance de notre conscience, la définition de la réincarnation donnée par le milieu scientifique ne diffère pas du monde religieux.

En effet, certaines religions font de la réincarnation une doctrine. A la mort du corps physique, l’ âme « renaît » et entame une nouvelle vie dans une nouvelle « enveloppe ».

Les origines de la réincarnation.

Il est difficile de dater avec précision les origines des textes dans lesquels apparaît pour la première fois la notion de réincarnation. Mais nous savons avec certitude que les anciens peuples l’ ont enseigné et nombre de philosophes ont écrit des ouvrages, certains devenus des références. La réincarnation est également présente dans certains livres sacrés.

aperdyne - Qu
    1). Les Grecs.

Au VIème siècle, les Grecs s’ intéressent à la réincarnation. La même âme vivrait à plusieurs reprises, prenant possession d’ un corps humain ou animal, ou encore d’ un végétal.

Les plus grands philosophes que la Grèce a engendré ont livré leurs sentiments. Platon considère comme un fait indéniable qu’ une âme ne puisse vivre qu’ une seule fois. Pour lui, le comportement de l’ être humain conditionne sa vie future : un homme s’ étant mal comporté sera réincarné dans un loup, ou un homme bon en chien. Aristote quant à lui partage son expérience : un de ses amis se serait réincarné dans un chien. 2). Les Anciens Egyptiens.

Même si peu d’ anciens ouvrages traitent explicitement de la réincarnation, il est sans doute possible que les anciens égyptiens croyaient en la survivance de l’ âme : l’ âme serait infinie après mais également avant la mort physique.

  3). Les Romains.

Ayant conquis et colonisé de nombreux territoires, les Romains ont très souvent adopté les us, coutumes et croyances des territoires annexés, notamment les contrées orientales. C’ est tout naturellement que Virgile consacre un chapitre de son livre « L’ Enéide » à la réincarnation.

La réincarnation dans la religion.

  1). Le christianisme et l’ islam.

Chrétiens et musulmans ne croient guère en la réincarnation, mais en la résurrection, c’ est-à-dire la renaissance de l’ âme dans le même corps. Pourtant, les premiers chrétiens y croyaient. Les Evangiles comportent des passages sans ambiguité. Saint-Augustin déclare dans ses Confessions :  « Et avant cette vie, Ô Dieu de ma joie, me trouvais-je quelque part, ou dans un autre corps ? Pour répondre, je ne trouve personne, ni père, ni mère, ni l’expérience d’autrui, ni ma propre mémoire. »
aperdyne - Qu
La Bible ne fait aucunement mention à la réincarnation. L’ expression « naître à nouveau » ne parlent pas d’ une renaissance de l’ âme, mais de l’ esprit. Autrement dit, l’ homme ayant commis des pêchés renaîtra à nouveau, et vivra selon les préceptes enseignés par Jésus-Christ.

Dans le Coran, le monde de l’ au-delà est présent : croyance au Jugement Dernier lors duquel les actes du défunt seront jugés, au paradis et à l’ enfer.

  2). Le judaisme.

La réincarnation est solidement ancrée dans les principes fondamentaux de la religion juive. Le célèbre ouvrage la Kabbale, livre mystique ésotérique, y consacre un chapitre. Le célèbre Flavius Josèphe, philosophe juif, voit dans la réincarnation une récompense du comportement des hommes : ne pourront vivre à nouveau l’ âme des hommes ayant fait le bien dans leur vie.

Selon le Livre de Job, Dieu autorise chaque homme à vivre plusieurs vie, jusqu’ à la fin des temps.

  3). L’ hindouisme et le bouddhisme.

La réincarnation est une des principales croyances sur lesquelles reposent l’ hindouisme. et le bouddhisme. Toutefois, ce courant religieux dissocie l’ âme de l’ esprit. A la mort, l’ esprit meurt avec le corps physique. C’ est l’ âme qui renaît puisqu’ immortelle. Par conséquent, tout hindou ne croyant pas en la réincarnation se rend coupable d’ un pêché.

Contrairement aux courants traditionnels, le bouddhisme ne croit pas en l’ existence de l’ âme et de l’ esprit, mais de la conscience.

La réincarnation, ou vie antérieure, s’ accompagne de la renaissance de souvenirs passés inconnus. Ces bribes d’ événements que nous revivons ne nous appartiennent pas.

Jenny Cockell ou le cas le plus probant de réincarnation.

1990. Sonny Sutton reçoit un appel téléphonique qui va le stupéfaire.

Une femme nommée Jenny Cockell lui déclare qu’ elle pense être la réincarnation de sa mère décédée, Mary Sutton. Afin de le convaincre, elle lui livre des « flashs » qu’ elle a depuis enfant : il s’ agit de souvenirs d’ enfance de Sonny Sutton et de sa mère !

Née en 1953 en Angleterre, Jenny a de lointains souvenirs qui ne lui appartiennent pas.

Son histoire débute avec la fréquence d’ un même rêve. Jenny voit une femme dans ses derniers instants. Jenny ressentit bien plus qu’ une simple douleur physique. Elle ressentit également la tristesse et le désarroi de cette femme à laisser ses huit enfants à leur père alcoolique.

Jenny « revivra » en rêves et visions des passages de la vie de cette personne, notamment les moments de bonheur passés auprès de ses enfants.
aperdyne - Qu
Jenny dessinera un plan précis de la maison et du village irlandais qu’ elle habitait autrefois. Elle précisera qu’ elle était irlandaise. Intriguée, elle entreprend des recherches. Consultant une carte de l’ Irlande, elle situe sa maison dans le village de Malahide, près de Dublin.

Afin d’ avoir des visions plus précises, elle participe en 1988 à une séance de régression sous hypnose et entreprend un voyage sur les terres de ses « racines » supposées.

Lors de la séance d’ hypnose, Jenny met un prénom sur cette femme mystérieuse. Des larmes coulent sur ses joues  « Je savais que cette douleur était la mienne », déclare-telle. Jenny dit ressentir sous hypnose ses rêves « J’ étais Marie, et le passé est devenu très réel. Je pouvais sentir l’ herbe sur les pentes en dehors d’ une grande ferme, et je respirais dans l’ air frais du printemps ».

Jenny est déçue par les résultats de la séance de régression sous hypnose qui ne lui ont apporté aucun détail important….excepté un prénom.

Elle se rend à Malahide dans le but d’ avoir une réminiscence de souvenirs tels l’ impression de « déjà-vu » d’ une maison, d’ une rue...
aperdyne - Qu
« Je me promenais dans Malahide. Et l’impression était très curieuse, comme lorsqu’on est parti de sa ville natale et qu’on y retourne longtemps après. D’abord, on remarque les changements. Ainsi en est-il allé pour moi, j’ai remarqué les choses qui étaient différentes. Au bout d’une rue, je m’attendais à trouver un chantier de construction, et à la place il y avait des magasins. L’embarcadère n’était plus en bois, mais en béton. Et comme je descendais la rue pour trouver la maison en bois, je fus encore déconcertée parce qu’on avait asséché le marécage et construit des maisons dessus. Dans mon souvenir, la maison était exactement comme autrefois. Mais bien sûr, le temps avait passé. Elle était maintenant en ruine, envahie par les ronces.Mais aussi, d’autres souvenirs plus douloureux cette fois on refait surface. Nous vivions dans le dénuement le plus complet et il était difficile de subvenir aux besoins des enfants. J’avais réprimé certains souvenirs qui sont revenus à la faveur de la situation réelle comme par exemple, le souvenir du père quand il buvait et qu’il battait ma mère et nous enfants. On ne se souvient pas volontiers de cela. J’avais tendance à concentrer ma mémoire plutôt sur les enfants, sur le temps que nous avions passé ensemble, et sur ce que nous faisions lorsque le père n’était pas là. J’essayais de le faire disparaître de ma conscience, bien que je me souvienne du temps où il était plus jeune. A cette époque, il était différent. Je ne sais pas ce qui lui est arrivé mais son changement de comportement s’est probablement passé lors de la première guerre mondiale. C’est après qu’il a commencé à boire. »

Demeurait le cache sur le nom de la personne revivant au travers Jenny.

Obsédée, Jenny écrit au propriétaire de la maison, lequel se souvenant parfaitement de la famille qui lui est décrite. Camarade de classe de certains des enfants de la maisonnée, il put lui fournir le précieux sésame : le nom de famille. Il s’ agit de John et Mary Sutton. Mary……le prénom qui lui est apparu en « rêve ». Cela la conforter dans son sentiment qu’ elle était bel et bien la réincarnation de Mary.

Maintenant qu’ elle possédait le nom de la famille, elle se mit en tête de retrouver la progéniture de Mary. « Ses » enfants…
aperdyne - Qu
Pour se faire, elle passe une annonce dans un journal irlandais, dans laquelle elle sollicite le témoignage de quiconque aurait connu la famille Sutton.

Elle retrouve la trace d’ un fils, Sonny, âgé de soixante-dix ans. Difficile de croire à cette histoire, pense tout d’ abord Sonny. Intrigué et n’ y croyant pas vraiment, il accepte de rencontrer Jenny : « Nous, les Irlandais, nous sommes catholiques et nous ne croyons pas à la réincarnation. Mais lorsqu’elle est venue, que je l’ai vue descendre de la voiture, ce fut plus fort que moi : je vis ma mère. Elle avait le même regard, à la fois aimant et pénétrant, ce regard de brume, comme on dit chez nous en Irlande. »

Sonny, influencé par les dires de Jenny et sous le coup d’ une vive émotion, a pu voir dans cette dernière sa mère. Cela ne suffit cependant pas à admettre qu’ il s’ agit bien de la réincarnation de Mary Sutton.

Au cours de cet échange, Jenny livrera un souvenir troublant à Sonny qu’ elle ne pouvait connaître : « Un jour de novembre, quelqu’un au bout de la rue avait enseigné aux enfants comment on construit un piège pour attraper du gibier. Tôt le matin, les jeunes entrèrent en coup de vent, je me souviens avoir dû m’essuyer les mains, et nous courûmes dehors pour voir le lapin qu’ils avaient attrapé. Je me souviens aussi d’avoir regardé l’animal étendu, les têtes des enfants me le cachant presque. Mais je ne me souvenais pas de ce qui s’est passé ensuite. » Sonny, lui, connaissait bien cette histoire dont il gardait un souvenir impérissable et en connaissait l’ issue : « ce n’était pas un lapin, mais un lièvre, plus difficile à apprêter, et on l’a libéré. »
aperdyne - Qu
Sonny livra à son tour des souvenirs d’ enfance afin de « tester » les réminiscences de Jenny. Il lui parla du pain que sa mère confectionnait, quand Jenny lui dit «  Ah, veux-tu dire celui qui débordait du moule et qui devenait de plus en plus gros ? ».

Convaincu qu’ il s’ agissait bien de l’ esprit de sa mère, Sonny la mit en contact avec ses frères et soeurs (Mary a eu huit enfants mais deux sont décédés). Tous la rencontrèrent. Si tous reconnurent leurs souvenirs d’ enfance dans les déclarations de Jenny, ils ne considèrent pas pour autant qu’ ils ‘ agit de la réincarnation de leur mère. Jenny n’ est pas Mary, elle est juste l’ intermédiaire par lequel cette dernière se manifeste pour entrer en contact avec ses enfants. Seul Sonny  est persuadé que Jenny et Mary ne sont qu’ une seule et même personne.

Outre la vie de Mary Sutton, Jenny Cockell affirme avoir des souvenirs d’ autres vies passées, qu’ elle évoquera dans plusieurs ouvrages qu’ elle a rédigé.

Une bibliographie prolifique.

Jenny entreprend de coucher sur papier ses multiples vies antérieures.

  1). « Journeys Through Time: Uncovering my past lives ».

Au fil des pages, Jenny nous livre ses voyages dans le temps à la découverte de son passé, y évoquant ses successives vies passées. Nous découvrons ses quatre vies, parmi lesquelles sa première vie, dans la peau d’ une Japonaise.

  2). « Across Time and Death : A Mother’ s Search for Her Past Life Children ».

Dans cet ouvrage, Jenny confesse avoir été liée dès son enfance à la Mary Sutton, décédée en 1933. Elle y raconte les bribes de souvenirs de cette Irlandaise. En tant que mère, elle se lance à la recherche de ses enfants d’ une vie passée. Ses pérégrinations ont affirmé l’ existence de cette vie.

  3). « Past Lives. Future Lives. »
aperdyne - Qu
Dans cet ouvrage, Jenny livre à nouveau les détails de ses vies passées, mais se penche également sur ses vies futures. Ses voyages dans le futur nous guide tous sur notre avenir. Dans des explications extrêmement bien détaillées, passé, présent et futur se mélangent. Elle confie n’ être pas effrayée par la notion de mort, persuadée de renaître «  Ce n’est pas inquiétant, raconte-t-elle. J’ai juste de la peine à l’idée de quitter ma famille, mais ils ont tous grandi et ont fondé leur propre famille. Pourquoi aurais-je peur, sachant que je renaîtrais bientôt ailleurs ? ».

Pourtant, aussi sincères que soit ses sentiments et sa démarche, Jenny Cockell est soumise à l’ analyse critique. Certains soulèvent des incohérences dans ses souvenirs, d’ autres estiment que l’ hypnose serait propice aux fantasmes. De plus, Jenny aurait « fabriqué » ces pans de vie qu’ elle ne connaît pas pour échapper à la dure réalité de la vie. D’ ailleurs, elle-même confie être une grande rêveuse. Ces souvenirs résulteraient d’ une imagination trop fertile.

Mise en scène dans plusieurs long-métrages, la réincarnation est devenu un sujet dédramatisé, déliant les langues. Les nombreux témoignages amenèrent des scientifiques à étudier ce phénomène.

La réincarnation à l’ épreuve de la science.

C’ est au cours des années soixante que les universitaires se penchent sur la réincarnation. Le professeur Raymond Moody étudie les souvenirs résultant de l’ hypnose. Le professeur Ian Stevenson quant à lui s’ intéresse aux souvenirs des enfants. Au terme de cinquante années passées à étudier ces souvenirs, il collectera plus de trois mille témoignages.
aperdyne - Qu
Le professeur Stevenson relève des similitudes (comme le sexe de l’ enfant et l’ âge auquel l’ enfant livre plus aisément des souvenirs) et estime que certaines caractéristiques (par exemple une tâche de naissance ou cicatrices) et prédispositions génétiques (à certaines maladies) sont liées à une vie passée.

Deux chercheurs, aujourd’hui reconnus, ont été amenés « accidentellement » à étudier le phénomène de réincarnation de plus près. Michael Newton et Brian Wess pratiquent tous deux l’ hypnose. Sans s’ intéresser à la réincarnation, tous deux lors de séances font remonter des souvenirs anciens à certains de leurs patients. lls décident d’ y consacrer leurs travaux.

Pendant dix ans, Michael Newton décortique les souvenirs de ses patients, qu’ il compilera dans son livre intitulé « Un autre corps pour mon âme ».  fur et à mesure des séances d’ hypnose, la patiente fait référence à des événements s’ étant produits pour certains il y a plus de cent ans. Il remarque également que la patiente présente une amélioration morale. Ces souvenirs, selon lui, seraient salvateurs. Brian Weiss est convaincu que sa patiente ne peut inventer de toutes pièces autant de souvenirs à la précision remarquable. Il entreprend des recherches sur la réincarnation. Il consacrera trente années de sa vie à étudier ses séances d’ hypnose.
aperdyne - Qu
Ayant consacré la majorité de leur carrière à ce sujet passionnant, Michael Newton et Brian Weiss sont indéniablement convaincus que notre âme n’ est pas destinée à vivre une seule fois.

Depuis 2005, la recherche prend un nouvel élan. Sous l’ impulsion du psychologue Paul Von Ward, des chercheurs tentent à prouver la véracité de la réincarnation par des analyses ADN. Ce dernier serait l’ élément essentiel et commun à notre vie présente et passée. En d’ autres termes, notre ADN serait identique dans chacune de nos existences.

Des éléments indiscutables.

De nos jours, nous ne pouvons ni confirmer ni infirmer la véracité du phénomène de réincarnation. Cependant, nous ne pouvons nier l’ existence de faits avérés :

- L’ existence de médiums et clairvoyants possédant la capacité de « voyager » dans la passé, révélant des détails vérifiables pour certains. Les clairvoyants et médiums étant prédisposés à percevoir des souvenirs dont ils ne sont pas la mémoire amenèrent la communauté scientifique à s’ intéresser aux facultés parapsychiques et au monde du paranormal.

- Les visions terrifiantes des enfants qui décrivent des scènes de mort violente. Pourquoi et comment un enfant âgé de deux à cinq ans inventerait un pareil souvenir ?

- La capacité pour certaines personnes de décrire avec précision des événements et souvenirs appartenant à un être décédé avec lequel elle n’ a eu aucun lien ni contact, ou être en possession d’ informations qu’ elle n’ est pas censée connaître.
aperdyne - Qu
Les avancées scientifiques avançant à grands pas, les résultats de recherches futures pourraient bien prouver que la réincarnation n’ est pas le fruit d’ une imagination et créativité trop fertile, mais un processus de survivance de l’ âme scientifiquement prouvable.

Source : Violaine - rip-paranormal.com


 0
 0

aperdyne - Sommes-nous dans la matrice ?
Sommes-nous dans la matrice ?
aperdyne - Pour quand est prévue la fin du monde ?
Pour quand est prévue la fin du monde ?
aperdyne - Que se passe t’il au moment de la mort ?
Que se passe t’il au moment de la mort ?
aperdyne - Et si la bible disait la vérité ?
Et si la bible disait la vérité ?
aperdyne - Le mystère de la combustion spontanée
Le mystère de la combustion spontanée
aperdyne - Sommes-nous seuls dans l’univers ?
Sommes-nous seuls dans l’univers ?
aperdyne - Peut-on prévoir l’avenir ?
Peut-on prévoir l’avenir ?
aperdyne - Les vampires existent-ils ?
Les vampires existent-ils ?
aperdyne - Une machine à remonter le temps est en phase de réalisation !
Une machine à remonter le temps est en phase de réalisation !
aperdyne - Qu’est-ce que l’âme humaine ?
Qu’est-ce que l’âme humaine ?
aperdyne - Peut-on communiquer avec les morts ?
Peut-on communiquer avec les morts ?
aperdyne - Nécronomicon : le livre des morts
Nécronomicon : le livre des morts
aperdyne - Qu’est-ce que la conscience ?
Qu’est-ce que la conscience ?
aperdyne - Le mystérieux manuscrit voynich
Le mystérieux manuscrit voynich
aperdyne - Les robots peuvent-ils avoir des émotions ?
Les robots peuvent-ils avoir des émotions ?